Les vins de Bergerac

L’histoire du vin à Bergerac est une très ancienne histoire. Grâce à la Dordogne, qui permet aux bateaux de remonter jusqu’à Bergerac, les vins de Dordogne s’exportent en Angleterre dès le XII° siècle (Jean-Pierre Got, in Bergerac et le Pays bergeracois, tome 1 p. 102).
Mais le vin de la région de Bergerac doit son essor en partie à … la Flandre du Nord dont l’activité commerciale se développe dès le début du XVII° siècle partout dans le monde , avec notamment la compagnie des Indes orientales. Comme l’explique Jean-Pierre Got, les marchands hollandais apprennent à « traiter, stocker » les vins et utilisent des techniques nouvelles pour les conserver en vue de leur transport. Ils observent en particulier que les vins blancs doux se conservent mieux et donc voyagent mieux, surtout si on leur ajoute de l’alcool. Pour les acheteurs hollandais, les vins du « haut pays » ont sur les vins du Bordelais, dit Jean-Pierre Got, «  l’avantage d’un plus bas prix, d’une plus grande qualité, d’une meilleure image ».
Aujourd’hui , la Dordogne, et en particulier la région de Bergerac, est richement dotée en vignobles et en appellations : Monbazillac, Pécharmant , Rosette, Montravel, Saussignac , Duras et bien sûr
le Bergerac, pour ne citer que les plus importantes.
Pendant l’été, les visiteurs ont tout loisir de visiter des domaines, de découvrir la variété des vins de la régions, et même de s’initier à la dégustation. Vos hôtes auront grand plaisir à vous informer et vous guider si vous le souhaitez.